Nos activités pour les 2-3 ans !

unbrindemaman © EM – Nos activités pour les 2-3 ans !

Ahhh, une bonne vieille page blanche et du temps pour écrire un petit billet sur le blog !

Enfin, me direz-vous !

J’espère que votre confinement se passe bien et que personne n’est touché par le Coronavirus autour de vous. Cette situation est super particulière ; personnellement je suis partagée entre la grande volonté de passer BEAUCOUP moins de temps sur les réseaux, notamment pour passer des temps de qualité avec mon mari et notre fille, et dans le même temps, je ressens régulièrement le besoin de partir en quête de nouvelles idées d’activités à faire avec ma fille, car même si elle n’était déjà ni en crèche ni à l’école avant le confinement, elle continue de grandir vraiment très vite et elle est de plus en plus demandeuse de nouvelles activités.

C’est là que les réseaux/blogs ont du bon, par ces temps en tout cas. J’ai remarqué que le confinement permettait de mettre en lumière une nouvelle vague riche en idées d’activités pour les petits de la part de parents qui peut-être avaient moins le temps de s’y consacrer avant (boulot en extérieur et horaires serrés obligent). On voit donc naître un nombre incalculable d’images de parents et d’enfants en bas âges en pleines sessions d’activités, ce qui est très inspirant ! J’avais envie d’ajouter ma petite pierre à l’édifice en partageant avec vous quelques idées d’activités que nous mettons en place pour occuper, amuser ou stimuler notre Choupette (avec ou sans confinement).

Je trouve qu’il y a justement un âge, vers les 2-3 ans, où l’enfant est vraiment très très demandeur. Il arrive que notre Choupette passe 5 à 10 minutes sur une activité et jongle ainsi d’un espace à l’autre en nous tirant avec elle, sans nous laisser le moindre répit. C’est pareil chez vous ? Parfois, je n’ai plus d’idées tellement ses centres d’intérêts changent vite !

J’espère que cet article pourra me permettre d’y voir plus clair moi-même sur la palette d’activités que je lui offre au quotidien (est-ce adapté à son âge ? dois-je en faire plus ? faire différemment ?). Cela me permettra aussi, je l’espère, de recueillir vos visions et vos idées à vous, pour partager ensemble sur nos pratiques et pour nous aider à avancer au mieux en suivant les besoins et intérêts de nos petits.

C’est vrai, quand on y pense, ce n’est pas si évident de savoir quoi proposer quand ? Lorsque nous devenons mère, le bébé n’est pas livré avec un manuel d’utilisation année après année (et c’est sûrement tant mieux !). Il m’arrive de me demander si ma fille fait et sait ce qu’elle « devrait » faire et savoir à son âge. Avec les réseaux, c’est encore pire, puisque la comparaison peut vite se profiler. Ce qu’il ne faut surtout pas faire évidemment, car chaque enfant grandit à son rythme… mais nous le savons toutes et c’est bien triste, avec l’école qui arrive à grands pas, c’est ce qui finira fatalement par arriver, la comparaison : entre les enfants eux-mêmes, ou du point de vue de l’enseignant, par rapport au programme qu’il doit suivre et réussir à inculquer aux enfants.

J’estime donc que les activités dont je vais vous parler sont de l’âge de ma fille, au vu de ses compétences à elle (quasi 3 ans), mais peut être que c’est déjà acquis pour vos enfants, ou peut-être qu’ils ne se sont pas encore intéressés à ces aspects-là… Le mystère du « niveau » requis à trois ans reste entier pour moi, parce que je n’ai pas voulu faire trop de recherches ciblés au risque de me culpabiliser et de mettre une pression inutile sur mon enfant et sur moi-même en tant qu’« éducatrice » (dans le sens de la transmission des connaissances scolaires) en plus de ma casquette de « simple » maman aimante, qui guide, qui éduque (le cœur), qui rassure, et qui fait déjà tant d’autres choses…

Voilà pour ma looooongues introduction (pour changer) ! Je vais essayer de passer de partie en partie en illustrant au mieux les activités majeures. Cette liste est non exhaustive évidemment, c’est un petit échantillon d’idées.

1 – GRAPHISME

Ah, le graphisme, c’est est bien le domaine qui me plaît le plus ! Vous savez que j’adore dessiner et il me tient à cœur de lui transmettre cette passion. J’adore ces temps que nous passons ensemble, d’autant plus que c’est là que je vois les évolutions les plus significatives.

Généralement, c’est le matin que je prends le temps de faire faire cette activité à ma choupette, sous différentes formes. Le plus souvent, je dessine des formes ou des lettres en pointillé sur une feuille et je lui demande de tracer par dessus le plus proprement possible.

Il y a également le dessin libre évidemment, mais dans notre cas (et pour mon plus grand bonheur), elle préfère être accompagnée, alors j’ai trouvé le moyen de la pousser à reproduire des dessins de manière ludique et amusante en réduisant le sujet à des formes simples. Dans ce cas, je lui montre pas à pas et elle n’a qu’à essayer de reproduire mes gestes sur son coin de feuille. Parfois, elle prend des libertés et parfois c’est vraiment pas mal du tout !

 unbrindemaman © EM – À gauche, mon petit chat simpliste dessiné pas à pas ; et celui de ma fille à droite, reproduit au fur et à mesure. Je trouve ça super amusant !

 unbrindemaman © EM – Portrait libre par ma fille. 

Dans cette catégorie, il y a l’emploi de la peinture, mais je dois avouer que depuis quelques semaines, j’ai carrément caché la palette de peinture, parce que nous en faisions beaucoup trop à mon goût… Quelques bouts de murs se sont retrouvés colorés et ça m’a démotivée pour un temps. À son âge, une minute sans surveillance et c’est parti pour la peinture au doigt un peu partout sur le visage et la tête. J’ai besoin de faire une pause, mais nous reprendrons sûrement bientôt, car c’est très captivant pour elle.

Il y a aussi le coloriage sous sa forme la plus simple avec des feutres (lavables s’il vous plaît) ou aux crayons/pastels. Je ne sais pas pour vos enfants, mais ici c’est l’ennui assuré au bout de 5 minutes, alors ce n’est pas sur ce genre d’activité que je peux compter pour avoir un peu de calme. Elle a très bien compris le principe du coloriage sans dépasser, mais visiblement, ça l’ennuie et elle ne les termine quasiment jamais.

2- ACTIVITÉS MANUELLES

Pour cette catégorie, il y a tous les jeux de constructions type blocs à superposer. Nous avions également des Legos il y a un temps, mais nous les avons « perdus » (sombre histoire)… Prochaine étape, s’équiper en Kapla et en Legos de nouveau.

Par activités manuelles, j’entends finalement tout ce qui lui permet de construire des choses avec précision et concentration. Il y a les circuits de voitures. Nous avons aussi un jeu avec de petits rondins tout léger qu’il faut mouiller un peu pour les coller les uns avec les autres pour fabriquer des formes amusantes. Vous connaissez peut-être déjà, il s’agit des PlayMais : c’est très amusant. (Pareil, c’est à éloigner des canapés et des murs, sinon bonjour les libertés artistiques colorées.)

unbrindemaman © EM – Essayez les combats imaginaires avec des bonhommes construits en PlayMais, ce sera fou rire assuré pour bébé.

La pâte à modeler reste sans doute mon outil favori, puisque je m’amuse vraiment beaucoup en même temps qu’elle et ça détend vraiment. Nous pouvons y passer des heures pour le coup.

Pour affiner la motricité, je propose parfois à notre fille d’enfiler des perles. J’utilise le set que j’ai remporté durant le dernier concours de ma copinaute Jeanne s’amuse. (Sous haute surveillance comme toujours, mais à 3 ans, j’ai l’impression qu’elle a bien compris mes explications, car elle me les répète souvent, elle sait donc qu’elle ne doit surtout pas les porter à sa bouche.)

unbrindemaman © EM – Ça a du bon de remporter des concours ! 🙂

Nous lui avons proposé des ciseaux pour enfant il y a de là plusieurs moi, (ils ne découpent que le papier), elle sait très bien s’en servir, mais elle est plus intéressée par mettre des feuilles en miettes que suivre des lignes définies. Et pour le collage, j’oublie toujours de refaire le plein de colle ! Il va falloir y remédier.

3 – APPRENTISSAGE

J’ai eu la bonne idée et l’instinct de nous prendre une petite plastifieuse un peu avant le confinement. Super idée, puisque ça nous a permis de fabriquer un alphabet qui prône fièrement dans un coin du salon. Le matin, j’essaie de faire parler toutes les peluches qui traînent pour leur faire dire l’alphabet un à un. Ma fille les écoute et répète. Avec cette méthode, elle connaît à ce jour un peu plus de neuf lettres en majuscules qu’elle reconnaît quel que soit le contexte, avec pas mal d’assurance. Cela dépend des jours et de son humeur, mais c’est plutôt sympa de les avoir sous les yeux je trouve.

unbrindemaman © EM – La plastifieuse est super utile pour préserver les choses plus longtemps. 

Dans la catégorie des apprentissages, il y a tout ce qui est comptine chantée ou avec gestes. Elle en connaît autant en français qu’en anglais, avec le bon air et les bons gestes, mais souvent avec quelques-uns de ces mots réduits en mayonnaise selon les chansonnettes. C’est très mignon à écouter et à regarder en tout cas ! Une chose est sûre, elle a le sens du rythme.

Dans cette partie, j’inclus aussi le nombre incalculable de fois où nous lui faisons répéter des phrases qu’elle prononce mal ou pas en entier. Elle adore répéter, ça ne la dérange pas du tout, alors j’en profite pour lui en proposer souvent.

unbrindemaman © EM – Nous avons aussi quelques supports très pratiques pour s’entraîner à l’oral et nous en avons aussi pour le graphisme.

Il y a aussi les temps de lectures qui sont très riches, que ce soit pour le développement du vocabulaire ou de l’imaginaire.

Pour ce qui est des couleurs, toutes ne sont pas au point, mais elle en reconnaît beaucoup tout de même. Parfois, alors que je sais qu’elle connaît parfaitement bien le bleu, je la surprends à nous taquiner en nous disant qu’il s’agit d’un rouge avec un sourire en coin… J’ai l’impression de l’ennuyer lorsque j’insiste trop, et voilà ce qui arrive, alors j’essaie de me calmer avec mes questions trop « scolaires » qu’elle détecte à des kilomètres…

unbrindemaman © EM – Passion pour les histoires…

Pour le dénombrement en tant que tel (j’entends par là, faire le lien entre les quantités et les chiffres), nous avons commencé il y a peu avec différents moyens comme dénombrer les œufs que nous devons mettre dans le gâteau…

Le boîte à compter n’a pas encore énormément servie. Parfois, l’activité part en freestyle sans mon accord, mais c’est tellement drôle que je ne maîtrise plus la situation. Il faudrait que je me motive à la sortir d’avantage, mais je dois trouver le bon moment pour la captiver avec.

unbrindemaman © EM – Le genre d’outil que je dois commencer à vraiment investir !

4 – DÉVELOPPEMENT PERSONNEL

Cette catégorie regroupe tous les temps qui permettent à ma fille de s’exprimer pleinement sans règles que nous avons établie nous-mêmes. Généralement, c’est sous forme de spectacles qu’elle organise quand elle le décide. Parfois, elle me demande d’allumer le haut-parleur pour avoir un son de fond. Elle choisit elle-même son costume (généralement une robe de princesse) et elle nous propose ses plus belles représentations. Ces moments sont vraiment très intéressants parce que je sens qu’elle prend vraiment confiance en elle et c’est très agréable de voir qu’elle se permet de prendre de telles initiatives.

Elle raconte des histoires, invente des jeux de rôles autour de sa dînette, passe du temps avec son ami imaginaire, nous explique des choses que nous comprenons plus ou moins bien selon les jours. Il lui arrive souvent de jouer à la magicienne, et dans ce cas, il nous faut rapidement nous transformer en ce qu’elle a décidé. Si je manque de concentration au moment où elle veut jouer avec moi, elle me le fait remarquer tout de suite.

Elle passe aussi vraiment beaucoup de temps à construire des châteaux avec les coussins et les plaids du canapé. Elle les réquisitionne tous et si elle ne nous réquisitionne pas avec, ce sont des petits temps qui nous offrent un peu de calme. Le reste du temps, généralement, il faut la regarder, réagir et/ou l’accompagner durant l’activité. C’est souvent quand je l’observe jouer seule, ce qui arrive rarement, que je me dis qu’elle aurait été tellement plus comblée avec son frère jumeau au quotidien pour exploiter ensemble toute cette énergie débordante… Heureusement, nous sommes là pour elle, nous faisons de notre mieux.

5 – LOGIQUE

Quand ma fille était toute petite, je suis tombée sur un livre avec des puzzles de neuf pièces intégrés. Elle était beaucoup trop petite pour réussir à les résoudre, alors j’ai décidé de les ranger en attendant un âge plus avancé. Finalement, il y a peu, alors que je passais un peu de temps sur Instagram, j’ai vu une petite fille de 3 ans résoudre un puzzle de 24 pièces sans difficulté. WAW, j’était sous le choc. J’avais oublié de re-proposer cette activité à ma fille et je me suis sentie tellement mal à l’idée qu’elle puisse avoir du retard sur ce plan. C’est vrai quand on y pense, plus tôt un enfant est habitué à résoudre un type de « problème » et plus tôt ses compétences se développent. C’est donc à nous de penser à les leur soumettre au bon moment.

Elle n’avait plus refait de puzzle depuis ceux à 2/3 pièces de sa période bébé… J’ai donc repris les choses depuis le début. J’ai fait un dessin tout simple avec ses centres d’intérêt (avec un loup bien sûr), puis elle a vu tout le processus. Le dessin, l’impression, le découpage, la plastification…

unbrindemaman © EM – Les petits puzzles maisons et personnalisés qui ont beaucoup de charme…

Lorsque les petits puzzles à assembler de ce type étaient plus ou moins acquis, nous sommes passés aux « vrais » puzzles à imbriquer. Nous continuons de travailler sur ce pan, mais ça l’amuse clairement, alors je me dis que la machine est lancée.

Dans la catégorie « Logique », il y a la construction des mots avec des lettres. À notre stade, je lui montre plus qu’elle ne le fait d’elle-même, mais elle me le demande. Ce sont des temps intéressants. Elle comprend que pour écrire « papa », il faut un P puis un A puis un P puis un A… Vous voyez le truc…

unbrindemaman © EM –Le magnéti’book m’aide pour faire cette activité de manière ludique, juste en s’amusant.

6 – TEMPS LIBRES

Cette catégorie complexe inclut les petits temps de la journée pour lesquels j’ai vraiment besoin de calme et d’autonomie. Si je travaille sur quelque chose qui me demande de la concentration, j’ai alors besoin qu’elle joue seule, ce qui est très compliqué.

Si vous avez d’autres idées, je suis preneuse, voici comment je procède : ma meilleure arme repose sur un petit bac d’eau plein ainsi qu’un pinceau accompagné d’autres accessoires, comme un bébé en plastique, un biberon ou un ballon… Le but du jeu, la laisser jouer avec une quantité d’eau. La laisser donner le bain à son bébé, le nourrir, faire de la peinture à l’eau sur son ballon en plastique, sans surveillance… Bref, vous l’aurez compris, le but est de la captiver avec de l’eau non teintée pour n’avoir qu’à la changer après l’activité et éviter les carnages non désirés… Finalement, elle se retrouve souvent trempée, mais j’ai mon quart d’heure complètement au calme et je sais qu’elle s’est vraiment amusée pendant ce temps.

Dans cette catégorie, il y a le très controversé YouTube Kids. Bouuuuh, je vais sûrement en décevoir plus d’une. À trois ans, ma fille explose de rire devant Pato qui glisse sur une peau de banane, elle imite très souvent Elly avec son tutu rose et Nina lui met le sourire aux lèvres… Les connaisseuses ont sûrement reconnu le très fameux Pocoyo et sa joyeuse petite bande. Il y a des épisodes plus intéressants que d’autres, il faut choisir. Et pour que ces petits temps aient plus d’intérêts, nous les lui mettons aussi en anglais pour lui apporter quelque chose de plus dans son quotidien. Elle connaît Blippi qu’elle adore, mais aussi les Alphablocks, le classique Peppa Pig, Caillou, la très gracieuse Princesse Sofia ou encore les Pyjamasques : elle ne manque d’ailleurs pas de nous faire remarquer que nous en sommes, par exemple lorsque mon mari porte son masque lors des sorties obligatoires quand il y en a.

Concernant les écrans, nous restons vigilants et nous savons que ce n’est pas une activité des plus saines en soi. Il est communément dit qu’il ne faudrait pas mettre les enfants devant les écrans avant trois ans, mais si vous ne le saviez pas, je vous informe que ce sont des commerciaux qui ont tranché sur l’âge, car c’est justement à partir de trois ans que l’enfant devient réceptif aux publicités et qu’il devient un consommateur utile et intéressant : il devient alors acceptable de dire que trois ans serait le bon âge… Vous voyez comme le discours est formaté par des attentes qui nous dépassent. En réalité, il faudrait attendre beaucoup plus longtemps ou idéalement, passer le moins de temps devant les écrans, ce qui nous concerne aussi, nous, adultes… Pour notre part, nous avons fait le choix d’autoriser quelques vidéos parfois. Pour les comptines à gestes, l’apprentissage n’en a été que plus facilité.

Bien sûr, nous sommes vigilants sur les contenus, l’accompagnement, la durée de visionnage, car les écrans sont mauvais pour les yeux et la concentration. Il faut être très conscients de cela et ne jamais laisser un enfant seul devant un écran sans surveillance. Ici, nous privilégions tout de même le haut-parleur ou la petite Lunii qui commence à prendre une petite place sympa dans notre quotidien. Mais je vous le dis, « malheureusement », je n’ai pas réussi le zéro écran catégorique.

unbrindemaman © EM – Cette « boîte qui parle » est une bonne alternative, elle ne possède pas réellement d’écran. Elle raconte des histoires en français et/ou anglais… Nous avons également mis des comptines dessus.

Pendant cette période de confinement, nous avons vu surgir une chaîne pour les tout petits de 3 à 6 ans il me semble, il s’agit de « La maîtresse part en live  :, c’est un programme en direct d’une durée d’une heure, animé par une super maîtresse, à suivre en accompagnant l’enfant. C’est très riche et très intéressant. Je vous invite à la découvrir. D’ailleurs, ça me fait penser que je ne pense jamais à aborder les temporalités avec ma fille. La date du jour, les saisons… Je pensais que c’était un peu tôt pour aborder ces sujets là, mais en fait, pas du tout. Il y a donc du boulot à faire sur ces sujets !

7 – SPORT

Je pense à tous les parcours de 3 km de long que j’installe minutieusement avec des tas de coussins au sol, des obstacles à franchir pour éviter de se faire dévorer par les crocodiles imaginaires… Sauver les doudous en détresse (bonjour le salon en bataille, mais bon il faut bien passer par là…).

Il y a toutes les activités sportives qui sont principalement assurées par mon mari en ce moment, comme l’introduction au basket (grande évolution en quelques semaines, elle parvient à faire rebondir la balle trois à quatre fois avec beaucoup de concentration), mais aussi au football avec des tirs de plus en plus précis… Lancer et attraper un ballon (en mousse, parce que j’ai horreur des ballons lourds qui risquent de lui exploser le nez quand mon mari s’emporte un peu trop dans le jeu) ou un coussin… encore plus doux, pour mon plus grand bonheur.

Elle maîtrise les roulades à merveille, je suis impressionnée qu’elle puisse en faire autant d’affilée sans avoir le tournis. Personnellement, suis très très loin de pouvoir réussir cette prouesse à mon âge. C’est là que je prends le plus conscience de son énergie. Les enfants sont vraiment incroyables sur ce plan.

8 – VIE PRATIQUE

Ahh la vie pratique, c’est sûrement là que les enfants apprennent un maximum de choses finalement. À trois ans, ma fille sait qu’elle doit impérativement se laver les mains avant et après les repas. Elle connaît tous les mots de politesse comme « Merci », « désolée », « attends minute » pour « attends une minute », « s’il te plaît » et j’en passe…

À force de répéter nous-mêmes ces mots dans notre quotidien, elle les a appris naturellement sans forcer.

Finalement, dans cette catégorie il y a tous les gestes du quotidien qui font travailler sa motricité, comme faire la cuisine avec moi (je m’en occupe car j’adore cuisiner, mais elle pâtisse aussi avec son papa), mettre la table, débarrasser, ranger, trier ses jouets (avec de l’aide pour l’aiguiller). Si c’est son papa qui étend le linge, elle prendra plaisir à l’aider, et si c’est moi qui plie le linge sec, elle me demande toujours de la prendre avec moi pour qu’elle puisse elle aussi plier ses habits ou les nôtres. Passer un coup de balai après m’avoir vu le faire est aussi devenu une habitude. Grace à tous ces mouvements du quotidien, elle affine ses gestes et devient plus précise. Je le remarque vraiment.

Voilà globalement les thèmes principaux qui me sont venus en tête à l’écriture de cet article. Plus ma fille grandit et plus je remarque que je suis le genre de maman qui a tendance à penser qu’il faudrait que j’en fasse plus, mieux, de manière plus scolaire peut-être, avec des rituels plus rigoureux, pour la préparer au mieux à l’école, mais en même temps il y a ce quotidien effréné avec ses imprévus qui nous emportent… On fait finalement ce qui nous vient en tête, ce que l’on peut. Selon les jours, il y a parfois énormément de graphisme et le lendemain, c’est le jour des comptines, du sport et des parcours. La plupart du temps, j’essaie tout de même d’équilibrer au mieux pour varier les plaisirs.

En cette période de confinement, c’est aussi l’occasion de contacter en visio les grands-parents, les cousins et cousines, leur faire des dessins, leur raconter des histoires. Cela fait des petits événements dans la journée et ça occupe aussi.

Vous savez quoi, il y a quelques jours, c’était mon anniversaire. Mes anniversaires, j’ai pris l’habitude de ne pas trop les fêter. Je m’attends toujours à rien de particulier. C’est juste une journée comme une autre. J’appelle généralement ma maman pour la remercier d’avoir souffert pour moi il y a des années de cela, ça me tient à cœur mais c’est tout. L’année dernière j’ai passé cette journée accompagnée de toute ma famille en région parisienne avec mon mari et notre fille, c’était court mais vraiment génial et même inoubliable, et cette année badaboum, anniversaire en confinement… Eh bien, c’est amusant parce que cette année, j’ai l’impression que c’était encore plus beau, tout le monde s’en ai souvenu sans exception. Mon époux et ma fille, ça, je n’en doutais pas, mais alors toute ma famille, et surtout tous mes neveux et nièces qui m’ont écrit des lettres, des poèmes plus impressionnants et touchants les uns que les autres, des dessins en tous genres (qu’ils ont pris en photo et que je récupérerai plus tard en main propre), jusque ma copine à l’autre bout du monde, avec le décalage horaire dirons nous certes, mais elle s’en ai souvenu (je t’embrasse si tu me lis), et même certaines d’entre vous sur Instagram ! Je peux vous dire que cet élan de mignonnittude m’a vraiment beaucoup émue. Pour les enfants de ma famille, je réalise que cette occasion a été une opportunité de réaliser diverses activités autour de ce thème, et cette journée m’a finalement ramené à mes sept ans. Nous avions déménagé quelques semaines avant mon septième anniversaire, et puis la date venue, dans ma nouvelle maison, j’ai eu la très belle surprise de recevoir une très grosse enveloppe de la part de tous les élèves de ma classe de l’époque avec des lettres, des origamis (j’adore ça), des portraits de ma petite tête, des dessins et des poèmes. La maîtresse s’était servie de mon déménagement et de ma date d’anniversaire pour organiser une journée d’activité autour… de… eh bien, de ma petite personne finalement. Ma mère a justement retrouvé cette grosse enveloppe il y a quelques jours dans mes vieilles affaires restées dans la maison familiale, 20 ans plus tard… C’est une sacrée coïncidence je trouve, ça me touche toujours autant quand j’y pense. Toute cette petite histoire pour rappeler que tous les prétextes sont bons pour « faire travailler » l’imagination et développer les capacités des enfants. Ici, nous avons fini par profiter de cette journée pour faire un petit « cours de botanique », nous avons planté quelques fleurs en famille : des mauves qui devraient voir le jour cet été. Croisons les doigts !

Je vous remercie de m’avoir lue, et pour les plus courageuses qui seront arrivées jusque-là, n’hésitez pas à partager les activités que vous faites faire à vos enfants en commentaire. 🙂

EM.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Ce contenu a été publié dans Éducation. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

16 réponses à Nos activités pour les 2-3 ans !

  1. Ça m’a fait plaisir de te retrouver ! Enfin te lire !
    Quand mon fils était petit, il tapait sur mon ordi (arracher les touches principalement !!) donc on lui avait pris un petit ordi pour enfant mais pas du tout adapté à son âge ! Il fallait taper sur les lettres demandées par un petit singe……. Il pouvait s’éclater des heures ! Même si c’était pas les bonnes lettres !
    Et oui, les traits au Crayola bordeaux sur les murs blancs, la montée d’escalier en pin et le carrelage sont des souvenirs encore présents ! Car laver du bordeaux ce n’est pas évident !!! Ça vire au rose même avec une éponge magique !!!
    L’autre activité que mon fils adorait c’était de torturer le chat ! D’où son surnom Dexter……. Bon ça lui est passé depuis !
    J’avais un peu près les mêmes idées d’activités pour mon Doudou !

    • EM dit :

      Ohh merci de m’avoir lu jusqu’au bout déjà ! C’est fou comme ça m’a fait du bien de retrouver le blog ! 🙂 On a aussi l’ordi mais elle se lasse vite dessus ! Olala les crayons rouges je te raconte pas l’angoisse X) Il faudrait que j’essai l’éponge magique pour toutes les autres petites traces de stylo… Merci beaucoup pour ton commentaire 🙂

  2. Cela fait du bien de te lire à nouveau sur ton blog
    Tu es très occupée pendant ce confinement!
    Que de bonne idées et de belles réflexions
    Merci pour ton clin d’œil
    A bientôt
    Ou plutôt à très vite

    • EM dit :

      Merci beaucoup !! Tes perles sont d’une très grande qualité et tout à fait adapté à ce genre d’activité. Elles ne sont ni trop grosses ni trop petites 🙂 Merci beaucoup, je n’avais pas encore eu l’occasion de te remercier vraiment. A très vite 🙂

  3. Suzanne dit :

    Dommage que cet article n’existait pas encore quand mes puces avaient l’âge de ta fille ça m’aurait bien aidée !
    En tout cas il est vraiment top et recense déjà pas mal de choses 😉.
    Moi j’ai vite banni la pâte à modeler car elles en mettaient partout et en particulier parterre tu sais quand ça colle bien aux chaussons 😅.
    La peinture je la sortais très peu même encore aujourd’hui sauf quand on s’installe sur la table du jardin.
    Je lisais et lis encore des livres le soir (sauf quand on regarde un film en famille où là c’est couche-couche direct 😜)
    Mes filles adoraient construire des trucs et jouer à la dinette/poupée. Et ça continue encore aujourd’hui avec les legos et les barbies.
    Mais c’est clair qu’il faut juste suivre le rythme de son enfant et ne pas culpabiliser s’il ne sait pas faire telle chose alors qu’un autre le fait depuis bien longtemps 😉.
    Bref merci pour ton article qui servira à bon nombre de jeunes parents ou du moins à des parents de jeunes enfants. Parce que mine de rien on oublie vite comment ça se passe 😂😂😂😂😂.

    • EM dit :

      Ahha merci ! Je lit pleins d’articles de ce genre en ce moment et je suis pleins de comptes de mamans qui ont des enfants du même âge pour trouver de nouvelles idées. Pour la pâte à modeler c’est vrai X) Il y a plusieurs qualités, je m’assure de ne pas en faire sur les tapis sinon c’est la cata mais sinon on s’en sort pas trop mal par ici. Et pour la peinture vraiment il y a une période on en faisait tous les jours sans exception, je vais opter pour ton idée de peinture = jardin pour un temps tant que le beau temps est là ! Merci pour ton commentaire ça fait super plaisir 🙂 Gros bisous à toi :*

  4. De supers idées ! C’est chouette de lire un article par ici 🙂

  5. Justine dit :

    Coucou ma douce Em… Alors! D’abord, j’aimerais te dire bravo. Surtout, ne culpabilise pas (plus) parce que tu fais énoooormément pour ta petite. Quand j’étais enfant, je n’ai jamais eu le droit à toutes ces activités, ni chez moi, ni chez mes nounous. Alors tu es loin de devoir en faire plus.
    Ensuite, en ce qui concerne le développement de ta puce, il n’y a pas de questions à se poser, tout est normal. Les petits que je garde en sont aux mêmes stades, avec les mêmes passions pour certains jeux en particulier (surtout pâte à modeler, peinture (dans les cheveux) et coussins qui volent dans tous les sens) sauf peut-être les spectacles. Peut-être que ta fille sera une artiste, qui sait? 😀
    En tout cas, je crois que tu remplie à merveille ton rôle de maman et qu’il n’y a pas de questions à se poser ou de doutes à avoir. Tu fais au mieux et ça se sent. Beaucoup ne font pas le quart de ce que tu fais avec elle. 🙂
    Merci pour ce chouette article complet et honnête. Hâte de te lire à nouveau!

    • EM dit :

      Oh merci beaucoup pour ton gentil message Justine. Je pense qu’on est nombreuses à souvent se poser des questions sur nous même, alors quand on a son propre enfant à faire grandir c’est encore plus complexe. Merci beaucoup pour tes mots en tout cas. Je t’embrasse fort.

  6. Paty dit :

    Coucou, Em,
    Quel retour sur ton blog, une vraie tornade !!!!!
    Les miens s’occupent tous seuls, car ils sont bien grands 😉
    Et petits, je les ai toujours laissé s’occuper par eux mêmes assez souvent, sans trop les solliciter. Ils avaient tout à disposition, et pouvaient rester des heures à … tout essayer !!!!! Bon, après, le rangement, c’était pas vraiment çà 😉
    Je trouve que l’on sollicite trop les enfants, à l’heure actuelle, et je suis plutôt adepte de l’adage « il faut laisser les enfants s’ennuyer » … jusqu’à un certain point 😉
    Ils sont plein de ressources, et une simple surveillance de loin (je ne suis pas maso !) leur permet d’apprendre à se débrouiller seuls, sans attendre que quelqu’un leur dise ce qu’ils doivent faire… il est vrai que je suis quelqu’un de très indépendant, donc ceci explique peut-être cela !!!! Mdr !!!!!
    En tout cas, jolies activités, variées et pleines d’expériences avec ton bout de chou, en ces temps de confinement 😉
    Ravie de te retrouver pour lire de tes nouvelles 😀
    Bisous, EM

    • EM dit :

      Coucou Paty !! Oh que je suis contente de te lire aussi. Tu ne m’as pas oublié, ça me touche 🙂 Je suis d’accord avec toi pour la question de l’ennuie… dans le cas de ma fille c’est particulier, elle fait partie des enfants qui aiment toujours être accompagnés. Je connais quelques enfants qui passent des heures à s’occuper seuls vraiment de manière autonome mais ici quand ça arrive c’est q’une bêtise est en cours ^^
      Merci beaucoup d’être passé ça me fait vraiment plaisir. Je t’embrasse tout fort,
      à très vite.
      Gros bisous :*

  7. Les PlayMais, il va vraiment falloir que j’en trouve « après » !
    Comme toi, j’ai hérité d’une plastifieuse quelques semaines avant le début du confinement… le timing était parfait !!
    Et puis joyeux anniversaire alors avec quelques jours de retard !

  8. Dinde De Toi dit :

    Coucou 👋😀 Je rejoins le commentaire de Paty sur les enfants trop stimulés, cela ne me parait pas naturel, mais en même temps il faut trouver le juste milieu, car il faudra bien s’adapter aux rythmes de l’école. Et puis avec le confinement beaucoup sont obligés d’occuper leurs enfants non stop. Ma fille sait s’occuper seule tout comme elle adore les moments de jeux ou de lecture. La nature est très présente dans notre quotidien (nourir les animaux, aller dire coucou aux chèvres avec son tricycle, chercher des fossiles le long de la rivière, se baigner les jambes, m’aider à désherber, jouer avec les chiens… ) et à l’inverse nous avons peu de jouets. Ceci dit elle adore les jeux de construction. La peinture, les feutres, me donnent des boutons tant elle a occasionné de dégats. Pareil, la pâte à modeler finit dans tous les recoins. Elle adore dessiner à gros bouillons ou faire des quadrillages, le reste ça ne l’intéresse pas.

    • EM dit :

      Coucou ! ça m fait plaisir de te retrouver par ici aussi, C’est vrai que tu as un cadre de vie hors paire qui permet à ta fille d’être naturellement assez « stimulée ». En ville, avec un mini jardin, sans animaux, c’est plus rapidement plus ennuyeux pour les petits (encore plus pendant le confinement puisques les pacs et les balade sont annulés). J’ai pris l’habitude de garder à l’esprit que ma fille a tout de même passé tout son séjour in utéro avec son frère et qu’elle s’est habituée à une présence depuis toujours. Je le remarque dans notre quotidien parfois elle veux jouer seule mais je dois quand même être présente pour la regarder faire, même si je n’intervient pas. Elle aime avoir de la compagnie et si je ne trouve pas le moyen de la laisser se concentrer exclusivement sur quelque chose de particulier, je sens que ça paralyse ma journée même si j’adore nos temps ensemble. Je pense que l’école sera une grande révolution pour elle. On verra comment ça évolue. Merci pour ton commentaire. Gros bisous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *