Les anges savent peut-être

unbrindemaman © EM – Les anges savent peut-être 

Pourquoi les bébés pleurent-ils lorsqu’ils viennent au monde ?
Je me le demande parfois.

Au fond de mon esprit
j’aperçois une mésange
qui regarde son nid.
Ses anges sont partis.
Le chat lui a tout pris.
Ses plumes si tôt se tachent
des vestiges qui se cachent.
Voici venue la pie, l’amie de notre amie
Elle lève son bec pédante
en parlant de la suie qui la suit,
depuis qu’une souris s’est cachée dans le puits.
Elle sautille et range
ses trésors dans le pré.
« Attendons donc la pluie,
et retrouvons nos nids. »
Demain c’est le corbeau
qui regarde d’en haut.
« Le chat ne t’aime pas,
n’est-ce pas ? »
Il picore et s’en va.
La mésange divague,
elle se courbe et trépigne.
Une chenille s’agrippe à son nid,
elle supplie de n’être point dévorée.
Aucune bête ne sera à déplorer…
La nuit se révèle plus de fois qu’il n’en faut
à notre amie véritable.
Le hibou la réveille souvent.
« Quelle chance tu as, ton bleu est si doux,
il ressemble à celui de la nuit que j’aime tant. »
L’oiseau bleu referme les yeux jusqu’au petit matin.
Le soleil flamboyant est harassant
et notre amie meurt désormais de faim.
Très loin du vaste pré,
elle ne sait plus voler.
Un papillon ricane et chicane
« La vie est courte l’amie,
regarde-toi un peu. »
En voltigeant vers l’ouest, il se dépose
sur une fourrure de feu.
« Reposons-nous un peu. »
La bête bondit et dévore notre meunière
qu’elle observait patiemment.
Le chat dit :
« Comme j’aime nos amies. »

EM

Rendez-vous sur Hellocoton !
Ce contenu a été publié dans #RDVdesmots, Pensées. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Les anges savent peut-être

  1. Paty dit :

    Coucou, EM,
    Les tribulations du chat au milieu de la volière, on s’y croirait 🙂
    Jolies rimes, très bel exercice de style.
    Bon week-end 😀

Répondre à Paty Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *