#LesBrindillesDessinent (2) Ayez confiance en vous  

unbrindemaman © EM – #LesBrindillesDessinent (2)Mon résultat pour l’exercice du jour : Portrait au stylo d’une jeune fille, d’après une photo trouvé par hasard sur internet.

Bonjour et bienvenue pour ce deuxième jour d’exercices en cette semaine du programme #LesBrindillesDessinent. Aujourd’hui, nous allons traiter d’un sujet bien important lorsque l’on dessine… la confiance ! Il y a plusieurs états d’âmes qui peuvent s’emparer de nous lorsque la pratique du dessin entre dans notre vie. Nous pouvons parfois avoir du mal à apposer le crayon par peur de ne pas réussir. « Je suis nulle, je ne vais pas y arriver. Il ou elle fait mieux que moi… » Vous connaissez ces phrases ? Sachez que pour contrer ces pensées pessimistes (il n’y a rien de pire que la comparaison), la seule contre-attaque est l’action. Retournez au premier cours et suivez la marche à suivre. Le secret est de se jeter à l’eau ! Pensez-vous vraiment que les personnes qui « dessinent super bien » sont nées avec un œil parfaitement calibré à comprendre leur environnement super vite et super bien ? Non, certainement pas. Ces personnes se sont entraînées. Elles se sont exercées et elles continuent de le faire régulièrement pour entretenir leurs compétences. Peut-être que certaines personnes ont naturellement plus de facilité que d’autres à bien évaluer les distances, mais n’oubliez pas que sans passage à l’acte, sans prise de décision, alors rien n’est fait et rien n’est démontré. Il faut SE JETER A L’EAU pour savoir de quoi vous êtes capables et pour évoluer.

Parfois, le manque de confiance peut se traduire par une utilisation excessive de la gomme, ainsi la feuille se creuse, mais le dessin ne naît jamais… Le manque de confiance en son trait est très handicapant. Vous avez peur d’abîmer une feuille pour rien et vous ne vous lancez ja-mais. Pour remédier à cela, j’ai un exercice radical à vous proposer.

Munissez-vous d’une petite feuille (j’insiste sur la dimension de la feuille pour ne pas vous décourager, car une multitude de petits croquis par lesquels vous apprenez vraiment valent mieux que trois grands dessins propres qui vous empêchent d’évoluer… (bon, et si vous avez le temps de faire les deux, c’est le top.)) Je disais donc, munissez vous d’une petite feuille blanche et non pas d’un crayon pour cette fois, mais d’un stylo (à bille, à plume… au choix selon votre matériel) !

Vous allez de nouveau choisir un sujet d’étude qui vous plaît vraiment ! (Vous remarquerez rapidement que mon sujet de prédilection est le portrait…) Et vous allez de nouveau vous accorder 5 minutes d’observation. Puis, comme pour l’exercice précédent (et pour toujours), vous allez décortiquer, déconstruire l’image mentalement pour retrouver la structure et les grandes lignes de l’image que vous êtes en train de regarder pour mieux retranscrire ce que vous voyez par la suite.

Pour cet exercice, vous n’aurez pas de limite de temps pour le dessin. La dimension de la feuille sera déjà une bonne limite pour cette fois… (Mais n’oubliez pas que je vous demande de faire émerger un croquis et pas un dessin léché, en principe un quart d’heure devrait suffire).

Que vous vous retrouviez avec un dessin très minimaliste, épuré, ou au contraire très fourni, avec beaucoup d’à-coups, vous saurez quand vous devrez vous arrêter. Je ne le répéterai pas assez, faites-vous confiance ! Il existe plusieurs styles de dessins et il n’y a pas un style meilleur qu’un autre. Selon les médiums et les techniques, votre style pourrait d’ailleurs se voir changer mais pas de panique, tout est normal. Avec cette méthode, vous allez apprendre à faire confiance à votre trait. Vous ne pourrez pas revenir en arrière, mais vous devez vous lancer. Vous pouvez recommencer autant de fois que vous le voulez. Si le stylo bave, il n’y a pas mort d’homme, continuez.

Cette méthode permet une grande spontanéité. Je suis mordue de dessins à l’encre de Chine, à la plume ou au bambou, pour cette raison. Dans mon quotidien avec un bébé qui gambade partout, je privilégie le stylo à bille, mais ça fait l’affaire…

Je vous laisse à votre exercice du jour ! Je suis certaine que les résultats vous réserveront de nouveau de belles surprises.

unbrindemaman © EM – #LesBrindillesDessinent (2) A la suite de la lecture de cet article, mon époux s’est de nouveau prêté au jeu. Je ne suis pas étonnée que le sujet du jour sur la confiance l’ai amené à choisir un sujet aussi difficile que celui-là. Cette cascade manque de profondeur et surtout de contraste, ce que les prochains exercices nous amèneront à prendre en compte. En tout cas pour une première, de la part de quelqu’un qui découvre le dessin, je suis plus que ravie du résultat. Et vous ? Avez-vous essayé ?

EM.

J’espère sincèrement que ce deuxième cours vous aura été utile. N’hésitez pas à partager vos productions avec le hashtag #LesbrindillesDessinent ; que vous réalisiez les exercices durant cette semaine ou plus tard. N’hésitez pas à vous abonner, à commenter, à partager et à m’envoyez votre travail en privé sur instagram ou par mail (em(@)unbrindemaman.com) si vous ne souhaitez pas le partager en public. Je reste à l’écoute de vos questions. Et je vous dis à demain pour un nouveau petit exercice !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans Dessin | 5 commentaires

#LesBrindillesDessinent (1) On se jette à l’eau

unbrindemaman © EM – #LesBrindillesDessinent (1) Mon résultat pour l’exercice du jour : croquis d’après la photo d’une poupée.

Bonjour et bienvenue à ce premier « cours » du programme #LesBrindillesDessinent. Aujourd’hui, je vous propose sans doute l’exercice le plus « difficile » de la semaine pour celles qui ne sont pas vraiment habituées à dessiner. Je vous propose de prendre votre téléphone ou votre ordi et de vous rentre sur Pinterest ou sur une plateforme d’images, cela peut être Instagram ou même la section Images de votre moteur de recherche. Je vais vous demander de partir en quête d’un sujet d’étude qui vous plaît. Cette étape est très importante. Lorsque l’on commence à dessiner (et je crois même que c’est vrai pour toujours ensuite (en tout cas je fonctionne comme cela)), on parviendra toujours mieux à dessiner si ce sur quoi notre attention se porte nous plaît. C’est pourquoi, durant cette semaine, je ne vous imposerai jamais de sujet d’étude. Ce sera toujours à vous d’en trouver un. Cette étape peu prendre plusieurs minutes.

Vous avez peut-être vu des cours d’art où il y a trente personnes attroupées devant trois fruits ou un drapé, pour capturer au mieux, chacun avec son style et ses méthodes, les objets d’études qui attendent d’être croqués… Ces méthodes sont intéressantes car vous apprendrez toujours beaucoup à regarder les autres dessiner. Il en est de même pour ce qui est de la comparaison des dessins ayant des sujets en commun. Mais pour cette semaine, j’ai choisi d’entretenir votre volonté de dessiner en vous permettant de choisir par vous-mêmes un sujet qui vous PLAÎT. Votre dessin doit rayonner de passion. Dessiner n’est pas une contrainte, et si vous aimez ce que vous faites, vous aurez envie de continuer à vous entraîner pour vous améliorer.

Pour aujourd’hui, le dessin en question ne devra pas vous prendre plus de 10 minutes, un quart d’heure tout au plus. Vous avez trouvé une image qui vous plaît particulièrement. Maintenant, c’est à vous de jouer. Prenez une feuille de petite dimension type A5/A6, et munissez vous d’un crayon et d’une gomme. C’est parti. Je vais vous demander de mettre un chrono de 5 minutes sur votre téléphone. Durant ces 5 premières minutes, vous devrez fixer du regard votre image coup de cœur. Essayez de comprendre la composition de cette image. Regardez les proportions, la posture du personnage s’il y en a une, l’expression du regard… Prenez ce temps d’observation. Décortiquez l’image que vous avez devant vous. Vous avez une chance, cette image est en deux dimensions, ce qui facilite grandement la compréhension des choses. Vous avez devant vous une image plate qui contient des lignes et des teintes. Ce n’est rien de plus compliqué que cela.

Maintenant que votre chrono vient de sonner, il est l’heure de dessiner. Mettez un nouveau chrono de 10 minutes, puis un second, de 5 minutes cette fois-ci. Ne vous posez pas mille questions, regardez bien l’image et faites-la émerger en la reproduisant sur votre feuille blanche. Dessinez. Commencez par les grandes lignes. Gardez à l’esprit que vous avez peu de temps. Servez-vous des lignes principales de l’image comme de repères. A chaque fois que votre crayon appose une nouvelle ligne sur la feuille, cette ligne doit être en lien avec une ou plusieurs autres lignes repères dont vous avez préalablement pris conscience mentalement lors de votre temps d’observation.

Votre chrono sonne à 10 minutes. Il ne vous reste plus que 5 minutes. A ce stade, vous avez déjà construit le dessin dans sa globalité. Il vous reste 5 min pour ajouter quelques détails et corriger votre proposition. N’oubliez pas de regarder très régulièrement votre photo sujet pour comparer les choses et rétablir les bonnes proportions au fur et à mesure.

Voilà, notre premier exercice est terminé. Vous pouvez être fière de vous, non pas parce que votre dessin ressemble plus ou moins à l’image que vous aviez retenue, mais parce que vous vous êtes jetées à l’eau. En plus de cela, je suis persuadée que vous êtes agréablement surprises par le résultat. Très souvent, il suffit d’essayer pour réaliser que « Oh ! c’est possible d’y arriver, en fait ! ».

unbrindemaman © EM – #LesBrindillesDessinent (1) Mon époux s’est prêté à l’exercice et pour quelqu’un qui ne dessine jamais, je trouve le résultat très prometteur.

Vous pouvez recommencer cet exercice avec autant de sujets que vous souhaitez, ou sur le même sujet, autant de fois que vous le souhaitez. Souvenez vous toujours : c’est à force d’entraînement que votre œil saura distinguer et retenir les écarts entre les lignes fondamentales à retranscrire. Plus vous êtes entraînées et moins vous aurez besoin d’observer longuement le sujet avant de commencer à le dessiner. Plus vous vous exercez et plus votre regard sera aiguisé…

EM.

J’espère sincèrement que ce premier cours vous aura été utile. N’hésitez pas à partager vos productions avec le hashtag #LesbrindillesDessinent ; que vous réalisiez les exercices durant cette semaine ou plus tard. N’hésitez pas à vous abonner, à commenter, à partager et à m’envoyez votre travail en privé sur Instagram ou par mail (em(@)unbrindemaman.com) si vous ne souhaitez pas le partager en public. Je reste à l’écoute de vos questions. Et je vous dis à demain pour un nouveau petit exercice !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans Dessin | 12 commentaires

#LesBrindillesDessinent : une semaine, sept TD

unbrindemaman © EM – #LesBrindillesDessinent- cheval virevoltant au vent, style calligraphie libre… 

 

Depuis que j’ai commencé l’aventure blogging, je n’ai pas cessé de vous glisser ici et là quelques-uns de mes dessins. Avec le temps, vous avez été quelques-unes à me demander d’en montrer plus. Le eShop est né. Certaines m’ont même demandé de nous rencontrer pour mettre en place des cours. Ces demandes m’ont beaucoup touchée, et même si je n’ai pas pu vous rencontrer (la faute aux écarts géographiques), l’idée de donner des cours de dessin, au moins aux plus jeunes de ma ville pour commencer, continue de me trotter dans la tête… Et puis, à force de petites remarques, je me suis dit que si la magie d’internet avait pu nous réunir une fois pour vous permettre de découvrir mon travail, elle pouvait bien nous réunir une seconde fois pour me permettre de vous donner quelques pistes pour commencer ou travailler votre plume à votre tour.

Il y a quelques temps, j’ai donc lancé des sondages en stories Instagram pour savoir qui voulait/pouvait participer (maintenant ou plus tard, en public ou en privé) et aussi pour me faire une idée des niveaux (pour adapter les exercices). Force est de constater que je suis suivie par assez peu d’illustratrices en tant que telles (ce qui ne m’étonne pas). Les niveaux sont hétérogènes, vous pratiquez globalement assez peu, voire pas du tout le dessin, alors qu’une majeure partie d’entre vous aimez pourtant plutôt cela.

Si vous souhaitez relancer la « machine à dessiner » qui sommeille en vous, je vous invite à me suivre tout au long de la semaine qui va suivre. Je vous présenterai une série de sept travaux dirigés très simples à faire à votre rythme (accompagnés de conseils), chez vous, pour vous redonner l’envie et les billes pour reprendre cette activité, et pour évoluer rapidement, à force d’entraînement, toujours.

Je tiens seulement à préciser que je dessine depuis que je sais tenir un crayon et que je n’ai jamais cessé de dessiner depuis. En comparant mon travail, vous trouverez certainement beaucoup mieux ailleurs… Je ne suis pas prof d’art. J’ai mes compétences, mes connaissances, mes préférences et mes lacunes aussi… J’ai moi-même encore énormément à apprendre. J’ai seulement reçu des cours d’art durant trois ans dans le cadre de mes études d’archi. J’aimais dessiner avant cela et j’aime encore cela jusqu’à aujourd’hui.

Durant cette semaine, je ne vous présenterai pas de grands dessins qui m’ont pris des heures. Il s’agira de petits exercices rapides à réaliser, sur des petites feuilles pour ne pas vous faire fuir. Mon objectif n’est pas d’étaler de jolies réalisations au travers de dessins impressionnants, non. Je vous présenterai des petits dessins d’étude imparfaits pour illustrer mon propos. En bref, j’aime ce que je fais et c’est avec joie que je vous propose donc de m’accompagner durant la semaine que je baptiserai : le programme #LesBrindillesDessinent, avec le mot dièse qui va bien, pour partager cela ensemble.

C’est gratuit et c’est préparé avec le cœur, alors je vous dis à demain ici ou sur insta, pour celles qui veulent s’amuser.

EM.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans Dessin | 8 commentaires

Un brin de maman m’a dit… de faire attention aux insolations.

 

unbrindemaman © EM – Un brin de maman m’a dit… de faire attention aux insolations.

Vendredi, fin de semaine, canicule en cours… Il était temps de sortir un petit #unbrindemamanmadit ! Ces petits recommandations/conseils, vous devez les avoir entendus au moins une fois, pour certains d’entre eux, mais je crois bien qu’on ne les répétera jamais assez (après tout, c’est bien connu, les mamans, ça répète !). Et puis j’avais envie d’avoir ma version quelque part dans mes annales.

À cette petite liste, j’aurais pu ajouter de ne pas oublier de vous humidifier le visage et la nuque ainsi que ceux de vos enfants avec un gant frais et humide, régulièrement, mais aussi penser à manger des fruits riches en eau comme le melon, la pastèque ou la grenade… pour chasser la déshydratation. Pour les mamans allaitantes, il faut vraiment proposer du lait à votre bébé sans aucune contrainte de temps, très régulièrement, plus qu’à la demande ! Les jeux qui encouragent la manipulation de l’eau pour les plus petits sont toujours appréciables (sous haute surveillance, toujours). On pourrait aussi penser à laisser du linge humide devant les fenêtres pour que les courants d’air qui s’infiltrent depuis les volets puissent rafraîchir l’air ambiant. Vous pouvez aussi passer (ou repasser) la reine des neiges ou visionner des films de survie dans la neige, ça aidera inconsciemment votre esprit à refroidir votre corps… Je dois oublier plein d’astuces mais je n’oublierai pas de vous recommander d’éteindre et d’éloigner vos écrans et appareil pour éviter la surchauffe par ce temps. C’est d’ailleurs ce qui justifie que le Un brin de maman m’a dit du jour soit fait main !

unbrindemaman © EM – Un brin de maman m’a dit… de faire attention aux insolations.

Si vous avez d’autres astuces ou recommandations, n’hésitez pas à vous approprier la section des commentaires !

Quoi qu’il en soit, prenez bien soin de vous. Portez une attention particulière à vos bébés ainsi qu’aux personnes âgées qui vous entourent avec une mention spéciale pour nos parents qui ont su prendre soin de nous et être à l’écoute de nos besoins lors des canicules passées lorsque nous étions enfants (et aussi chaque jour…).

Souvenez-vous : la canicule peut être fatale pour les plus fragiles.

Prenez des nouvelles des personnes que vous aimez ♥

EM.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans Un brin de maman m'a dit | 9 commentaires

« Un petit deuxième ? » La question qui tue

unbrindemaman © EM – « Un petit deuxième ? » Et dire que le camembert pourrait être divisé en bien plus de parts : que vous vouliez un ou dix enfants, c’est pareil…

– Alors,  le petit deuxième, c’est pour quand ?
– Heuu… Un troisième, tu veux dire ?  #mamange #twinsmum

Situation gênante, bonjour ! Parfois, on essaie d’esquiver les questions comme on peut, mais ce n’est pas toujours évident.

On l’a toute plus ou moins connue, d’abord on se mari et rapidement la question des enfants se fait pressante de la part de l’entourage. Puis vous avez votre première grossesse, vous pensez alors être enfin libérée des attentes des uns et des autres, mais aussitôt votre accouchement effectué que survient déjà la question du petit deuxième… Le cycle infernal est lancé… Si vous n’avez que des filles, vos collègues de bureau continueront inlassablement de vous glisser à l’oreille avec la grâce d’un éléphant qu’il faut tenter un petit septième pour enfin avoir « un p’tit gars », et vice versa 🎶… Et j’exagère à peine.

Les femmes sont déjà soumises à assez de contradictions intérieures pour que l’on vienne les bassiner/tourmenter voire juger de l’extérieur sur des questions qui, rappelons-le, sont tout de même de l’ordre du privé, vous ne pensez pas ?

Le post du jour tire clairement son inspiration d’une publication de @grainesetailes que je vous avais partagée hier matin en storie sur Instagram. Elle avait d’ailleurs provoqué beaucoup de réactions en messages privés, ce qui me laisse penser que nous sommes nombreuses à trouver ces questions trop intrusives. (Elles peuvent même être blessantes parfois…) Eh oui, Élodie le disait très bien dans son post, nous avons des parcours différents, des histoires différentes, et parfois, répondre à ce genre de question relève du défi pour ne pas verser une larme.

Je pense aux femmes qui ne peuvent pas avoir d’enfants, à celles qui ont connu des fausses couches à répétition (et qui ne veulent pas forcément en parler), à celles qui ont eu un/des enfant(s) mais qui en ont aussi perdu un ou plusieurs, à celles qui essaient mais qui n’arrivent pas, à celles qui veulent attendre, et à celles qui n’en ont pas (ou plus) le désir… Je pense que cette publication peut être très parlante.

On a beau avoir nos propres réflexions personnelles sur ce genre de sujet, on n’a pas toujours envie de les partager pour plusieurs raisons (pas envie d’argumenter, pas envie de se faire juger…) . Et puis bon, soyons réalistes, la vérité, c’est que nous sommes plus de 7 milliards sur cette terre et que, sans surprise, il existe au moins autant de schémas de pensées. (Dans les faits, il n’y a pas de bonne réponse. Mémé Lucienne du bout de la rue pourrait aussi bien s’insurger du fait que souhaitiez peu d’enfant, que la caissière du monop’, outrée en constatant que votre ventre s’arrondisse pour la quatrième fois…)

NB : Je n’ai qu’une vie et vous vous doutez que je n’ai pas vécue toutes ces situations moi-même, mais j’entends tellement de choses sur les réseaux et je vois tellement de choses dans ma vraie vie que je me devais de rendre justice à cette question du « petit deuxième » avec l’éventail de possibilités farfelues (mais bien réelles) que ce faux débat comprend.

Je pars du principe que tant que la personne qui vous pose ces questions n’est pas impliquée au point d’être votre moitié, alors ses propres schémas de pensées peuvent bien différer des vôtres sans aucun problème ; il est alors même inutile de débattre sur ces sujets délicats. C’est comme les goûts et les couleurs, tellement subjectifs que ça ne se discute pas, et là encore moins, car il y a beaucoup de facteurs sur lesquels nous n’avons pas prise.

Comme nous le disions en messages privés insta, par-dessus nos avis, nos préférences et nos « choix », il faut prendre en compte le fait qu’un bébé, ce n’est pas un jouet que l’on commande, c’est une vie ; un cadeau du ciel qui arrive quand il arrive… 🙏

Bien sûr, je fais la part des choses entre les questions intrusives avec jugements, comparaisons et « donnage de leçon » d’une collègue froide de boulot, de la secrétaire méprisante de votre médecin traitant ou d’une inconnue dans la rue et j’en passe… et puis les questions bienveillantes d’un proche qui sait rester discret et qui veut juste savoir si tout va bien et si vous avez besoin de parler… Pour ceux-là, merci. Je pense notamment aux mamans des principaux intéressés qui ne recherchent finalement que le bonheur de leurs enfants et petits-enfants. Elles sont généralement des figures protectrices, désintéressées et à l’écoute de nos questionnements. Si nous ne pouvions pas nous livrer auprès d’elles (et/ou de nos soeurs, frères ou meilleures amies selon les cas…), lorsque nous en ressentons le besoin, je pense que nos relations seraient bien tristes avec autant de tabou.

Vous savez quoi ? J’ai peut-être d’ailleurs moi-même déjà été amenée à poser la question à des amies proches, même si j’essaie d’éviter, car j’ai toujours peur d’être maladroite… Dans ce cas, je restais vigilante à ne pas reporter mes propres schémas/envies/espoirs ou frustrations sur les autres.

De toute manière, il faut garder à l’esprit que dans ces moment précis, ce n’est pas de notre vie dont il s’agit là. Faire des enfants, leur nombre, et l’écart d’âge plus ou moins grand entre ces derniers, tout cela n’est pas quelque chose que l’on peut ou que l’on doit imposer, forcer, interdire, encourager, ou tenter de dissuader.

Chaque couple est différent et chaque histoire unique. Respectons l’intimité des personnes que nous aimons. ♥

EM.

Voici un petit billet que je n’allais initialement publier que sur Instagram en réaction à nos échanges en privé, mais j’ai fini par écrire un pavé, alors le blog s’est présenté à moi ! J’espère que ma petite réflexion vous parle et que vous aurez esquissé quelques sourires. En tout cas, je me dis qu’il vaut toujours mieux relativiser et dédramatiser. Chacun de nous connaît ses attentes, ses envies et ses possibilités, et ainsi va la vie…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans Pensées | 17 commentaires

Un brin de ma-quoi déjà ?

unbrindemaman © EM – Coucou, c’est moi !

Un brin de maman pardi ! N’allez pas me faire croire que vous m’avez oubliée ! Si ?

J’aurai du mal à le croire étant donné nos très nombreux échanges sur Instagram, où, j’en suis consciente, je ne vous retrouve pas toutes… mais une grande majorité tout de même.

Figurez-vous qu’il est 16 h 20 et que je viens de verser des céréales par inadvertance dans ma tasse de café, non pas que je vienne de me réveiller, oh que non… bien sûr que non. Si mon goûter a une allure de petit déjeuner, c’est simplement que le manque de temps m’a empêchée de réaliser les bonnes douceurs que je vous présente parfois sur Instagram. Et je veux bien accuser l’excitation latente qui s’empare de moi dès que j’ai du temps libre de me faire faire quelques « bourdes » du genre (et d’alimenter mes fringales sans les satisfaire pour autant…).

Mais pourquoi suis-je si peu présente ici alors que j’avais signé mon retour ?

Déjà, il y a les commandes du eShop qui commencent à prendre et qui me font vraiment vraiment trop plaisir ! (Voici quelques exemples.)

Merci pour votre confiance, et le bouche à oreilles que vous diffusez, qui me permet de rencontrer de nouvelles personnes et de nouveaux projets !

Ensuite, il y a l’été qui arrive à grands pas et comme chaque été, ici, nous remettons nos casques de chantier. L’été dernier, je vous avais raconté nos périples lors des travaux que nous avions entrepris nous-mêmes pour tenter de mettre sur pied notre atelier (à retrouver en intégralité dans la rubrique « Mumpreneuse » du blog). Cela fait d’ailleurs de chouettes souvenirs à relire !

Cette années, les bleus de travail sont de retour, pour d’autres raisons, à d’autres endroits… un peu moins pour moi qui me contente cette fois-ci de faire ce que je sais faire de mieux : des relevés, des plans, des 3D…

Mais cette année, il n’y aura pas de récit car tous mes mots sont ailleurs, dans un autre projet que vous connaissez et que vous attendez si vous me suivez depuis un moment : je parle de l’écriture du livre que je vous avais promis de mettre sur pied un beau jour.

Et j’ai le plaisir de vous annoncer que ces beaux jours sont arrivés, puisque le livre est en cours d’écriture. Inutile de vous décrire à quel point ce projet me tient en haleine. Je veux écrire, écrire, écrire. D’ailleurs, je peux d’ores et déjà vous dire qu’il s’agira d’un roman. Exit les illustrations, il s’agira d’une histoire racontée avec des mots. Une histoire simple mais riche en émotions ; j’espère du moins réussir à en procurer, des émotions…

J’ai pris mon temps pour être certaine de la tournure globale que je souhaitais que le livre prenne. J’ai mis un an à travailler sur les différents personnages, leur personnalité, leur histoire…

Aujourd’hui est venu le temps de l’écriture, et ce temps prend mon esprit et mon temps libre. Il m’est difficile d’écrire des articles de blog sur des sujets autres que ceux que j’aimerais développer dans le roman que je suis en train d’imaginer et d’écrire, alors je conserve précieusement mes réflexions et mes mots pour cette production originale qui est en train de prendre « vie » au travers de mon clavier (ou de mon stylo, car à mon grand désespoir je me surprend à écrire des passages entiers sur carnet, ce qui n’est pas des plus pratique pour revenir sur ce qui a été fait, proprement et en gardant le fil).

Donc voilà pour la petite surprise, vous savez désormais tout de mon apparente absence… En fait, un brin de maman continue de bouillonner même si le blog n’est pas alimenté très régulièrement en ce moment. Ce qui est certain, c’est que je m’amuse beaucoup à écrire cette histoire.

Peut-être que vous en avez entendu parlé si vous me suivez sur les réseaux, mais je viens de répondre à une petite interview au sujet des mamans blogueuses qui ne font pas de leur blog un journal intime de leur famille dévoilé au grand public. (Vous pouvez retrouver mes réponses aux questions de Yasmine sur son blog maviemeshumeurs). J’en profite pour dire que l’histoire du roman ne parle toujours pas de ma vie personnelle. Il ne s’agit pas d’une autobiographie, mais bien d’une histoire romancée (parfois sur la base de quelques histoires vraies qui ne sont pas nécessairement les miennes), mais le livre aura bien pour sujet principale la maternité.

J’ai hâte, hâte de vous le faire découvrir, si vous saviez ! Je ne sais pas encore comment je m’y prendrais. A l’heure actuelle, il reste encore une masse phénoménale de travail mais la machine, qui était déjà lancée depuis un an maintenant, l’est désormais depuis le prisme de la rédaction à proprement parlé.

Je ne sais pas encore comment le livre vous sera présenté, si je partagerai des extraits ici ? (Mais j’ai toujours peur que l’on me pompe mes idées (le monde de l’internet peut être impitoyable parfois…))

Sera-ce un livre auto-édité à l’aide d’une plateforme de financement participative ? (Mais combien seront au rendez-vous pour jouer au jeu de la précommande qui pourrait me permettre d’éditer et d’imprimer le livre ?)

Une maison d’édition pourrait-elle être intéressée par mon travail ? (Et est-ce réellement intéressant ? A quel prix serais-je capable d’accepter de me faire plus ou moins « déposséder » de mon projet ?)

Autant de questions qui restent pour le moment sans réponses claires. Je vous partagerais mes réflexions/solutions au fur et à mesure et j’attends vos idées et vos propositions en commentaires si vous en avez.

En attendant, je vous annonce une nouvelles fois que le blog n’est ni mort, ni temporairement fermé. Il prend juste un rythme de publications moins soutenu pour me laisser écrire ce roman sereinement, sans pression et toujours avec beaucoup de plaisir.

EM.

Merci de m’avoir lue ! J’espere de tout cœur que ces quelques nouvelles vous font plaisir. Je vous dévoilerai peut-être quelques éléments du livre parfois. Je reviendrai ici prochainement pour des articles qui seront peut-être plus souvent dessinés (de type « un brin de maman m’a dit »… pour garder un équilibre). En attendant, vous pouvez me retrouver plusieurs fois par semaine sur Instagram.

 A très vite !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans Infoblog, Le livre, Mumpreneuse | 23 commentaires

Un brin de maman m’a dit …  de retirer les manteaux en voiture !

unbrindemaman © EM – un brin de maman m’a dit … de retirer les manteaux en voiture !

Bonjour à toutes ! Je vous retrouve entre deux commandes pour, comme promis, vous dévoiler enfin ce qui se cache derrière le nouveau #unbrindemamanmadit. Certaines d’entre vous en entendent parler depuis plusieurs mois… J’ai pris le temps de mettre ce concept qui me tenait à cœur sur pied et j’attendais symboliquement que nous soyons 1000 sur Instagram pour vous présenter ce petit projet.

Comme pour les #penseesfaferlues, les #RDVdesmots ou encore les #unbrindemamanpresente (uniquement sur Insta), cette nouvelle rubrique #unbrindemamanmadit fera son apparition dans mon fil d’actualité une fois de temps en temps.

Alors voilà, depuis que j’ai des enfants autour de moi et que je suis devenue maman à mon tour, j’ai appris des tonnes de choses. Parfois, ce ne sont que de petits conseils, de petites astuces… mais ce sont des choses à connaître.

C’est bien connu, ces petits savoirs « de grand-mères » se transmettent en discutant, au cœur des chaumières. De nos jours, cette chaîne de transmission se poursuit et il y a plein de nouvelles choses qui apparaissent ; nous avons nos histoires, nos bagages tous différents et je suis convaincu qu’un brin de maman + un brin de maman + un brin de maman = plein de mamans qui ont des choses différentes à partager sur des tas de sujets intéressants. Dans cette rubrique, je vous partagerai donc toutes ces petites choses que j’ai apprises… en dessin, parce que c’est plus amusant, et plus percutant. 🙂

Aujourd’hui, le brin de maman qui m’a transmis l’info du jour, c’est Charlotte  (lalottes). Elle avait parlé du danger des manteaux en voiture sur son compte un beau jour et depuis je suis très vigilante. Je ne le savais pas avant et je me suis empressée de partager cette info à mes sœurs quand je l’ai sue…

☀ Nous sommes désormais un petit groupe de mamans de plus de 1000 brindilles (toutes plateformes confondues) et je pense que ce nouveau rendez-vous pourrait ressembler à ces petits échanges d’infos « entre sœurs », entre copines ♥ Je veux ce rendez-vous simple, informatif et sans jugement.

Si vous avez vous aussi des astuces/infos/conseils bienveillants à se transmettre entre mamans, n’hésitez pas à me les envoyer 😘 J’en ai déjà une petite dizaine ♥

 

EM.

A très vite pour un prochain article ! 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans Un brin de maman m'a dit | 16 commentaires

Un peu de douceur dans ce monde de bruts…

unbrindemaman © EM – Portrait du petit Léo.

Aussitôt remporté, aussitôt réalisé ! Ce dessin pour la gagnante du concours de la fête des mères m’a ému aux larmes à de nombreuses reprises. Ce petit ange aux yeux rieurs et au sourire ravageur est le premier bébé garçon que je dessine et j’ai vraiment aimé m’appliquer à comprendre ce petit minois qui a fini par me communiquer son sourire puissance 1000.

Comme j’ai l’habitude de dire au sujet des portraits que je dessine : on ne sublime pas un visage qui l’est déjà, on essaie simplement de trouver des repères pour essayer de le représenter au mieux…

J’espère avoir réussi à capter l’essence des traits du petit Léo dont vous pouvez suivre l’histoire particulière en suivant ce lien. (Julie, je t’envoie ça très vite pour que tu puisses en profiter pour ta fête des mères.)

Comme promis, le carnet de commande est ouvert. Vous pouvez voir la grille des tarifs ci dessous.

♥ Envoyez-moi dès maintenant vos plus belles photos (em(@)unbrindemaman.com), et je mettrai mes compétences au service de vos envies. ♥

EM.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans Concours, Mumpreneuse | 10 commentaires

Infoblog – Résultats du concours et hommage

Bonjour à toutes,

Me voici avec un « micro billet » pour vous annoncer la gagnante du concours de la fête des mères, pour remporter le portrait personnalisé d’un enfant, imprimé sur petite carte de 13×13 cm.

Vous avez été 19 participantes pour cette fois. Je vous remercie beaucoup pour vos gentils commentaires qui me confortent dans l’idée d’ajouter ce service « portrait dépouillé » sur le eShop… Affaire à suivre, le temps de déterminer une grille de prix qui me semble juste pour vous et moi.

La grande gagnante du tirage au sort est :

l’étoile léo

Quelle fut ma surprise en découvrant ce nom sur mon tableau Excel… La maman qui remporte le concours est mamange de son petit Léo qui a vécu quelques mois avant de subir un drame qui allait bouleverser la vie de ses parents…  Une histoire touchante que je suis sur Instagram depuis quelques temps maintenant. Comme vous le savez, je ne dessine pas les bébés qui ont perdu la vie à la naissance car c’est trop difficile émotionnellement pour moi. C’est pourquoi je demande toujours à ce que, sur les photos des bébés que je dessine, ils aient quelques mois de vie… Dans ce cas, je ne vois aucun problème.

A moi de dessiner maintenant (dès que j’aurai reçu une jolie photo de ce petit ange ;)) !

EM.

Décidément, mon rythme de publication n’est pas encore très élevé. Je prends un peu de temps à passer lire les articles passés des copinautes. Je ne parviendrai pas à tous les commenter, mais ce temps est très riche pour moi. Je publierai un nouvel article très prochainement.

Je profite de ce petit billet pour adresser une pensée à Charlotte (si je ne me trompe pas, car elle était très discrète sur son identité tout en laissant des indices ici et là) du blog Aïnoha et Moi. L’annonce de son décès m’a profondément touchée. J’y pense souvent même si je la connaissais peu, très peu même… mais pourtant, elle avait tout de même réussi à entrer dans ma routine blogging. Lorsque ses billets tombaient dans ma boîte mail, je les ouvrais et même si je ne commentais pas toujours, je suivais son quotidien de maman aimante et ses réflexions sur le monde dans lequel allait grandir sa fille Aïnoha.

Je suis touchée parce que je réalise une fois encore à quel point la vie peut basculer du tout au tout, d’un coup. La vie, c’est ça. Un « simple » temps imparti. Comment bien occuper ce temps… ?

Je suis aussi touchée parce que je réalise jour après jour à quel point je m’attache aux personnes que je côtoie ici, sur les blogs des copinautes ou sur les réseaux. Ce sont des rencontres virtuelles mais vraies, sincères qui ont des parfums de vies riches et touchantes par leurs diversités et par les expériences diverses qu’elles portent en elles.

Merci d’être sur ma route. Merci d’échanger et de partager avec moi vos réflexions, vos anecdotes et vos vies dans la bienveillance, même si on ne se connaît pas en chair et en os. Merci d’être ce réceptacle sensible qui contribue à alimenter mes propres réflexions.

A très bientôt.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans Concours, Pensées | 4 commentaires

Concours pour la fête des mères !

unbrindemaman © EM – Portrait imprimé sur carte 13x13cm

J’ai pris le temps d’imprimer ce joli portrait de la fille d’Honorine du compte Instagram @moments_lactes que j’avais fait pour vous présenter son compte lors d’un précédent #unbrindemamanpresente (à travers ce hachtag, je vous présente en dessin des comptes que j’apprécie suivre sur Instagram) ; je trouve le rendu vraiment chouette.

unbrindemaman © EM – Portrait imprimé sur carte 13x13cm

Le style est beaucoup plus minimaliste que ce que je propose au crayon. Je pense même ajouter ce type de carte personnalisée au eShop pour bien moins cher que la version crayon A4 encadrée… mais en attendant de me décider, rien de mieux qu’un petit test supplémentaire…

Que diriez-vous de remporter le portrait dessiné et imprimé sur carte de votre enfant dans ce style, à l’occasion de la fête des mères ? (L’enfant doit avoir entre quelques semaines de vie et 3 ans sur la photo que vous m’enverrez, si vous remportez le concours.) Je m’y prends tôt pour avoir le temps d’annoncer la gagnante et de réaliser le portrait assez vite. Comme je le répète souvent, mes dessins sont une interprétation sensible des photos que vous m’envoyez… Il ne s’agit donc absolument pas d’un décalcage que n’importe qui pourrait faire. Si mon style vous intéresse, il suffit de me le dire en commentaire et d’être abonné au blog pour participer.

unbrindemaman © EM – Portrait imprimé sur carte 13x13cm

La fête des mères est une date qui me touche d’autant plus qu’elle tombait, il y a deux ans, le jour où le monde m’a vue maman. ♥🙂♥

Fermeture du concours mercredi 15 mai prochain ! Abonnez vous, aimez, commentez, partagez et bonne chance aux intéressées ! 🙂

EM.

Le concours est ouvert sur tout les réseaux. Si vous participez ici il faut être abonnée au blog, si vous participez sur Instagram, il faut être abonnée à mon compte Instagram et ainsi de suite…

PS: Je n’ai pas encore eu le temps de faire ma tournée des blogs, mais ça vient !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Publié dans Concours | 8 commentaires